A CHEVAL SUR SOI

Un espace de rencontre entre l'humain et le cheval

Contenu - Menu - S'identifier - Contact

Bienvenue sur notre site



A cheval sur soi


Recherche


Archive : tous les articles

Les mots-clés


LA CHARTE

 

1.         L'acte thérapeutique
 
1.1          L'acte thérapeutique se définit comme une réponse à la demande explicite de la personne, de son entourage et/ou de son médecin; il se différencie en cela de l’action d’éducation ou sociale.
1.2           Le Thérapeute considère le mieux-être de la personne qui fait appel à ses services comme l’obligation essentielle.
1.3           Le Thérapeute respecte la personnalité de chaque être humain et s’interdit toute forme de discrimination.
1.4          Le projet thérapeutique et ses objectifs doivent être posés et adaptés aux situations individuelles, en accord avec la demande.
1.5          Le Thérapeute s’engage à expliciter clairement son rôle, sa formation et ses compétences professionnelles spécifiques, auprès de la personne prise en charge, de ses représentants et des administrations concernées.
1.6           Le Thérapeute reste vigilant quant au pouvoir que lui confère sa position.
 
 
2.         Le Thérapeute
 
2.1          La fonction du Thérapeute est de soigner les autres.
2.2          Le Thérapeute s'engage à informer, mais s'interdit toute publicité ou promotion personnelle
2.3          Le Thérapeute doit se doter d’outils d’échange et d’évaluation.
2.4          Le Thérapeute se doit de maintenir et de développer ses connaissances et son savoir faire dans un processus de formation continue.
2.5          Le candidat Thérapeute en Thérapie avec le cheval doit être en possession d’un diplôme d’état ou fédéral suivant les pays sanctionnant une formation dans le domaine de la santé ou social  , avant d’entreprendre le cycle de formation spécifique.
2.6          La teneur de cette formation est définie par la fédération nationale ou, à défaut, par l’association nationale.
2.7.         Si le Thérapeute est responsable de formation et/ou de stage, il veille à ce que le stagiaire bénéficie de prestations de qualité.
 
                                                  
3.         Modalités de prise en charge
 
3.1          Le Thérapeute informe la personne prise en charge (et/ou son référant) sur le genre et l’étendue des prestations à sa disposition, sur les droits et les obligations de chacun, sur les indications et contre-indications ainsi que sur le montant des honoraires.
3.2          La prestation fait l’objet d’une prescription ou d’un avis médical.
3.3          Le Thérapeute est tenu au secret professionnel, de fonction ou au devoir de discrétion.
3.4          La conscience professionnelle et personnelle du Thérapeute l’oblige à s’appuyer sur des compétences complémentaires et spécifiques.
3.5          Il veille à ce que la prise en charge de la personne ne soit ni interrompue prématurément, ni prolongée sans nécessité.
3.6          Le Thérapeute s’interdit tout rôle thérapeutique au sein de sa famille et de son entourage, qu’il soit privé ou professionnel.
3.7          Il sollicite l’accord (l’assentiment) des personnes concernées avant d’effectuer et/ou d’utiliser des photographies, des enregistrements audiovisuels ou sonores. Dans le cas ou il s’agit d’enfants mineurs, l’autorisation devra être renouvelée lorsqu’ils deviennent adultes.
3.8          Le Thérapeute et la personne prise en charge ont des relations empreintes de correction, de sincérité et de droiture.
3.9          Le Thérapeute tient compte des règles de sécurité et d’assurances.
3.10         La prise en charge se base sur un accord mutuel qui donne le droit au Thérapeute d’accepter ou de refuser celle-ci en tenant compte de ses compétences et de ses limites mais aussi de la compatibilité de caractère.
 
 
4.         Attitude à l’égard des confrères et des collaborateurs
 
4.1          Le Thérapeute collabore avec les autres professionnels concernés.
4.2          Il partage avec eux ses connaissances, expériences et questionnements et contribue en cela à un enrichissement collectif.
4.3          Le Thérapeute peut communiquer ses dossiers à un confrère chargé ultérieurement de la même personne.
4.4          Sans se départir de son devoir de respect et de réserve à l’égard de la personne prise en charge, le Thérapeute explicite son rôle auprès des personnes qui l’accueillent.
4.5          Il contribue à faire respecter les règles de l’établissement ou se pratique la thérapie avec le cheval.
 
 
5.         Comportement à l’égard de l’équidé
 
5.1          Le Thérapeute tient compte de l’état physique et mental de l’équidé et s’engage à ne pas faire travailler un animal en état de souffrance.
5.2          Dans le cas où il loue l’équidé, il s’engage à informer et à s’informer sur l’état de l’animal avant et après la séance, en cas de doute ou d’évènements particuliers.
5.3          Le Thérapeute se doit d’être vigilant quant au respect de la personne prise en charge, envers l’animal et de lui transmettre ce respect.
 
___________________________________
 
[1] La présente Charte de Déontologie à été élaborée par le Groupe International d'Etudes en Thérapie Avec le cheval (GIETAC).
  Elle a été finalisée et présentée au congrès international d'ANGERS - France en avril 2000
 
Les diplômes spécifiques concernant l'accès à la formation doivent être examinés en fonction des particularités de chaque pays d'origine.
 De même que certaines dénominations  (Par exemple : Thérapeute = Praticien)

Edition : Février 2004




 

Ecrit par Frilley le Mercredi 13 Mai 2009, 13:52 dans "Thérapie avec le cheval" Version imprimable

Article précédent - Répondre à cet article - Article suivant